Vous êtes ici

Témoignage : Céline, utilisatrice de véhicule électrique au quotidien

Des bornes de recharge… au service de la circulation des véhicules électriques sur le territoire

Témoignage de Céline, qui travaille à Raizeux, habite Épernon et utilise un véhicule électrique 

« En 2013, mon mari utilisait un gros monospace diesel pour faire 23 000 km par an. Moi, je faisais seulement 10 000 km avec ma petite diesel et nous devions la rendre au concessionnaire car nous arrivions au bout de notre location. Nous avons tout d’abord pensé à intervertir nos véhicules, mon mari prendrait le petit véhicule pour aller au travail tous les jours et moi le monospace. Ça semblait évident, l’entretien et le carburant du monospace revenant bien plus chers que sur un petit véhicule. Puis l’idée du véhicule électrique nous est venue…
 
En 3 ans, cette voiture est devenue notre véhicule principal, surtout depuis que mon mari prend le train pour aller travailler. Notre monospace ne sort quasiment plus, ou alors uniquement le week-end lorsque nous devons nous rendre en même temps à des endroits différents, ou pour les longs trajets... Même pour faire les courses, le coffre du véhicule électrique est largement suffisant.
Aujourd’hui, notre citadine vient de passer le cap des 70 000 km sans aucun problème mécanique. L’été prochain nous devrons la rendre car elle est aussi en location mais nous regardons déjà par quel autre véhicule électrique (et uniquement électrique) nous allons la remplacer.
 
Maintenant je ne recharge mon véhicule qu’une fois par semaine, sauf trajets « inha­bituels »… auquel cas j’anticipe. Avec le réseau que Rambouillet Territoires développe, je pourrai bientôt ne plus avoir à anticiper mais simplement à me brancher grâce à mon badge. C’est une tranquillité d’esprit, d’autant plus que le badge fourni par la communauté d’agglomération sera bientôt compatible avec les bornes situées en Eure-et-Loir. L’idéal serait que, globalement, les réseaux de bornes soient tous interopérables.  
 
Notre monospace ne roule quasiment plus maintenant et le jour où nous devrons le remplacer, il y a 99 % de chance que ce soit par un véhicule hybride rechargeable. Un moteur thermique couplé à un moteur électrique et une batterie suffisamment grosse (contrairement au véhicule hybride simple) pour pouvoir parcourir une trentaine de kilomètre en électrique pure (le moteur thermique ne sert plus que sur les longs trajets, pour partir en vacances par exemple). Les constructeurs commencent à proposer ce type de véhicules. Un réseau de bornes dense, comme celui de Rambouillet Territoires, est alors primordial si l’on souhaite ne pas utiliser le moteur thermique (hors grands trajets). Et alors, si par exemple vous habitez Raizeux et que vous êtes invités à dîner chez des amis à Saint-Arnoult-en-Yvelines : une fois sur place, vous vous connectez à une borne et faites le « plein » au cours de la soirée afin de pouvoir repartir sans encombre ! »