Vous êtes ici

Rucher pédagogique

Afin de poursuivre sa démarche en faveur de la préservation de la biodiversité, Rambouillet Territoires a mis en place un rucher pédagogique et mène des actions de sensibilisation auprès des acteurs locaux. Ce sont donc 25 ruches, composées uniquement d’abeilles noires, qui sont installées dans le parc d’activités Bel Air - La Forêt (Gazeran).

Pourquoi les abeilles noires ?

L’abeille noire est la sous-espèce d’abeille la plus ancienne et la plus fragile. Elle est sous-exploitée par les apiculteurs. C’est une abeille locale, de petite taille. Elle a également la particularité de très bien s’adapter à son milieu.
L'abeille noire fait actuellement l’objet d’une réintroduction dans les Yvelines. Le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) a mis en place un rucher conservatoire, dans les bois de Rochefort-en-Yvelines, afin de pérenniser et d’étudier la vie de cette population d’abeilles : le Conservatoire de l’Abeille Noire d’Île-de-France (CANIF).
 

Préserver une espèce menacée : l'abeille noire (Apis mellifera mellifera)

Avec son rucher, Rambouillet Territoires contribue à la protection d’une espèce menacée : l'abeille noire (Apis mellifera mellifera). Sa régression connaît, depuis le début des années 2000, une accélération sans précédent qui fait craindre à moyen terme sa disparition définitive. Elle a d’ailleurs déjà disparu de certains pays européens.

C'est le CANIF, par le biais d’un partenariat, qui assure l’ensemble des prestations concernant l'implantation, l'élevage et la gestion des 25 ruches appartenant à Rambouillet Territoires.

 

 

 

 

 

Sensibiliser les enfants 

Le CANIF intervient aussi auprès des écoles primaires du territoire afin de sensibiliser les enfants sur la place des abeilles dans notre écosystème. Pendant une demi-journée, les plus jeunes sont ainsi amenés à découvrir l’abeille, son utilité, son fonctionnement et les enjeux de sa survie. De manière plus générale, ce moment est l’occasion d’initier les enfants au développement durable. Parce que ce sont des citoyens à part entière, ils doivent protéger leur lieu de vie, la faune et la flore qui les environnent…